Etape 2 : Dossier & apprentissage

LA CONSTITUTION DU DOSSIER DE CONVERSION ET L’APPRENTISSAGE

Cette étape s’applique à tous les candidats à la conversion et dure un peu plus d’un an. En plus du développement de votre spiritualité, votre mission principale consiste à réunir les attestations demandées.

Les deux attestations les plus importantes sont celles du professeur ayant assuré votre instruction religieuse et celle du rabbin de la synagogue que vous avez assidûment fréquentée pendant l’année. Celles-ci ne peuvent être demandées qu’au bout d’un an de présence hebdomadaire aux cours et à la synagogue.

I / La synagogue

Choisissez une synagogue proche de chez vous. En effet, je rappelle que vous devez vous y rendre à pied lors du chabbat et des fêtes.

Pour les hommes : Participez aux offices pendant deux ou trois semaines puis, présentez-vous au rabbin (après le kiddouch par exemple). Votre présence est requise au minimum à Chabbat (le vendredi soir et le samedi matin) ainsi qu’aux offices des fêtes. S’il s’agit d’une petite communauté, le rabbin vous aura surement déjà remarqué.

Pour les femmes : Dans certaines synagogues, une représentante de la communauté est chargée de l’accueil des femmes. Si c’est le cas, participez aux offices pendant deux ou trois semaines puis, présentez-vous à elle. Sinon, présentez-vous au rabbin. Votre présence est requise au minimum à Chabbat (le samedi matin) ainsi qu’aux offices des fêtes.

Le but est que vous parveniez à vous intégrer dans la communauté mais il n’est pas nécessaire que les autres fidèles soient au courant de votre démarche. Ce choix reste à votre discrétion. Si vous êtes perdus pendant les offices, n’hésitez pas à demander de l’aide à votre voisin(e), c’est très courant, même pour les juifs « de naissance ».

II / Les cours

Choisissez un professeur dans la liste proposée par le Consistoire. N’hésitez pas à appeler le service des conversions pour qu’il vous l’envoie. Si vous souhaitez prendre des cours auprès d’un professeur extérieur, il est conseillé de solliciter l’accord du beth-din par courrier afin que l’attestation qu’il délivrera le moment venu ne puisse être remise en cause. Les professeurs qui dispensent des cours dans les synagogues consistoriales sont toujours agrées par le beth-din.

Ce professeur doit vous apprendre à lire l’hébreu, l’alphabet ainsi que la lecture des prières fondamentales. Il doit ensuite suivre le programme d’étude établi par le Consistoire. Pour l’apprentissage de l’hébreu, il n’est pas nécessaire de se rendre à des cours agrées. Choisissez le professeur que vous voulez.

Lorsque la fin de l’année d’apprentissage approche, commencez à demander les attestations de présence à votre/vos professeurs et au rabbin de la synagogue que vous avez fréquentée. Cela peut prendre un peu de temps et il faut parfois insister gentiment.

Lorsque toutes les attestations seront réunies, envoyez le tout au Consistoire à l’adresse suivante : 17 rue Saint Georges, 75009 Paris. Une date d’entretien vous sera alors proposée.

III / L’entretien 

Cet entretien porte sur différents points.

1 – La personnalité du candidat :

Dans un premier temps, le rabbin va se réapproprier le dossier s’il vous a déjà reçu une première fois ou ouvrir officiellement le dossier de conversion s’il s’agit du premier entretien.

Il vous posera alors des questions sur votre vie professionnelle, personnelle et familiale. Répondez aux questions simplement, il n’est pas nécessaire de détailler l’intégralité de votre vie personnelle. Restez sur la réserve et méfiez-vous des questions piège !

2 – Les connaissances du candidat :

Dans un second temps, le rabbin va tester votre maitrise de l’hébreu et votre connaissance de la halakha.

Il vous demandera surement de lire une prière telle que la AmidaChema ou Achré. Celles-ci sont à connaitre quasiment par coeur car la lecture doit être fluide. Il peut aussi, en plus, vous demander de réciter des bénédictions telles que Acher yatsarMode ani ou Bore nefachot. Enfin, il vous posera des questions sur la vie de votre communauté afin de vérifier que vous vous y êtes bien intégré.

++ Lors de l’entretien, munissez-vous de votre propre Sidour. Vous serez plus à l’aise.

Si l’entretien est concluant, le rabbin doit vous proposer une date d’examen écrit. S’il ne le fait pas, vous êtes en droit de la demander. En cas de refus, demandez des explications afin que vous puissiez travailler sur vos points faibles.

Lorsque vous aurez obtenu une date d’examen, tout va s’accélérer, et la longue année que vous viendrez de passer à étudier vous paraitra soudain très lointaine. Vous entrerez alors dans cette nouvelle étape de la conversion, plus académique que spirituelle, celle des examens écrits et oraux.

3 – Cas particulier :

Il est possible que certains rabbins du service des conversions aient leur propre méthode d’appréciation des candidatures. La procédure peut donc varier légèrement d’un candidat à l’autre.

En effet, certains rabbins ont pour habitude, avant de donner une date d’examen écrit, de vous convoquer plusieurs fois pour vous interroger sur chaque thème du programme de conversion. Il s’agit d’entretiens assez courts sur un thème précis du programme qui vous sera indiqué lors de l’entretien précédent.

Cette méthode de conversion n’aura aucune incidence sur la durée totale de celle-ci. La seule différence est qu’au lieu de travailler dans votre coin pendant un an, sans avoir de contact avec le Consistoire, vous aurez des petits entretiens de contrôle au fur et à mesure de votre apprentissage.

Si vous avez déjà effectué votre année d’apprentissage et réuni les attestations demandées : votre conversion durera environ 6 mois de plus car il faudra vous rendre aux petits entretiens, souvent espacés d’un mois. Mon conseil : passez brillamment deux ou trois entretiens de contrôle puis n’hésitez pas à insister auprès du rabbin pour avoir une date d’examen au plus vite. Si vous lui montrez que vous maitrisez le programme, il n’y a aucune raison qu’il refuse.

Une fois cette étape terminée, les examens vont commencer !

3 réflexions sur “Etape 2 : Dossier & apprentissage

  1. Clara dit :

    Bonjour,
    Avoir un professeur assurant notre instruction religieuse est obligatoire ? Ou c’est juste par rapport à l’apprentissage de l’hébreu ?
    Quant à notre non présence au travail les jours de fêtes, sauf chabbat, s’agit il de la journée entière ou avant le soir ? Je suis dans la fonction publique (dans la justice précisément) et la religion n’est pas un motif d’absence ou de congés prioritaires
    Je souhaite me convertir.

  2. Mathilde dit :

    Bonjour Sarah,

    Merci beaucoup pour ton site, c’est tellement utile. J’ai une question concernant le processus, je croyais que les cours du consistoire n’étaient pas accessibles tant que le candidat n’est pas officiellement en conversion (attestation d’1 an d’assiduité à la synagogue) ? Selon ton expérience, on dirait qu’on peut commencer sa conversion directement en envoyant une lettre puis fréquenter la synagogue pendant 1 an en prenant des cours en parallèle par un professeur agrégé du consistoire et donc au bout d’un an seulement être « éligible » aux écrits ?
    Merci beaucoup
    Bien à toi,
    Mathilde

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s