Sim’hat Torah 5776

Du lundi 5 octobre au mardi 6 octobre au soir !

Sim’hat Torah est le jour où nous célébrons la Torah. Cette fête est l’aboutissement du mois de Tichri, le mois de l’année le plus enrichissant spirituellement.

Lors de Yom Kippour nous avons reçu le pardon de D. et nous avons été purifiés par l’effet de Sa miséricorde. Aujourd’hui, c’est avec Sa Torah que nous nous réjouissons et que nous dansons avec les rouleaux sacrés.

Les hakafot : Le soir de Sim’hat Torah, nous effectuons sept tours en chantant et dansant avec les rouleaux de la Torah. Le lendemain matin, pendant la prière, nous achevons la lecture du cycle annuel de la Torah et nous commençons immédiatement la lecture de la première section de la première paracha : Béréchit.

++ N’hésitez pas à me contacter pour obtenir la fiche de cours sur ce sujet en format pdf : maconversionaujudaisme@gmail.com

Hag sameah’ !

Yom Kippour 5776

Début du jeûne le 22 septembre 2015 à 19h29 / Fin du jeûne le 23 septembre 2015 à 20H35 

Le jour de Kippour est considéré par nos sages comme le jour le plus saint de l’année juive. Il est appelé le « jour du grand pardon » car il clôture une période de dix jours, commencée à Roch hachana, pendant laquelle le peuple hébreu s’est repenti de ses fautes envers D. et son prochain.

A l’issue de yom Kippour, D. décide individuellement d’inscrire la personne dans le Livre de la vie ou dans le Livre de la mort, pour l’année à venir.

Pendant 25h, du 9 au 10 Tichri, nous observons les 5 interdictions qui s’ajoutent à celles de Chabbat. Nous nous abstenons de manger et de boire, de se laver, de porter des chaussures en cuir et d’avoir des relations conjugales.

La journée de Yom Kippour comporte 5 prières :

  1. Maariv, avec le solennel Kol Nidrei, le soir de Yom Kippour ;
  2. Cha’harit, la prière du matin ;
  3. Moussaf ;
  4. Min’ha, qui inclut le récit de Jonas ;
  5. Néïla, la prière de la « fermeture des portes », au moment du coucher du soleil. Elle est suivie de la sonnerie du chofar qui marque la fin du jeûne.

Nous prenons ensuite part à un repas festif de fin de jeûne, faisant ainsi de l’issue de Yom Kippour une fête à part entière.

++ N’hésitez pas à me contacter pour obtenir la fiche de cours sur ce sujet en format pdf : maconversionaujudaisme@gmail.com

Bon jeûne à tous !

Roch hachana 5776

Roch Hachana est une fête importante qui marque le commencement de la nouvelle année juive. Elle est aussi appelée « jour du jugement » ou « jour du souvenir » et inaugure une période de dix jours de  téchouva, de repentance, qui prend fin le jour du grand pardon, celui de Kippour.

Roch = la tête / chana = l’année

La fête de Roch Hachana correspond donc au nouvel an juif mais elle est aussi et surtout le jour du jugement de l’humanité entière (Yom hadine).

Ce jour là, tous les habitants de la Terre passent devant l’Eternel comme des moutons devant le berger : un à un et d’un seul coup d’œil, l’Eternel examine les mérites et les fautes de chacun.

La tradition nous dit qu’en ce jour, trois livres sont ouverts devant Lui. L’un pour les Justes, l’autre pour les moyens et le dernier pour les mauvais. Les Justes sont immédiatement inscrits dans le Livre de la vie, les mauvais sont immédiatement condamnés à mourir dans l’année et les moyens doivent attendre la fin de Kippour pour connaître leur sort. Concernant la nature des fautes commises, il peut s’agir de fautes volontaires ou involontaires commises envers l’Eternel et/ou envers l’homme. Pour cela, il est de coutume de demander mehila, pardon, à nos proches.

Roch Hachana est donc une journée importante au cours de laquelle notre sort est fixé pour l’année qui commence.

++ N’hésitez pas à me contacter pour obtenir la fiche de cours sur ce sujet en format pdf : maconversionaujudaisme@gmail.com

Chana tova à tous, je vous souhaite une bonne année pleine de bonheur et de spiritualité !