Ce vendredi c’est …chabbat Behoukotaï !

Du vendredi à 21h30 au samedi à 22h53 !

La paracha Behoukotaï (Lévitique / Vayikra) est le corollaire de la paracha Behar et contient plusieurs enseignements :

Les lois relatives à l’année sabbatique : Sur le Mont Sinaï, D. donne à Moïse les lois relatives à cette année spéciale. Tous les sept ans, tous les travaux agricoles devront cesser dans le pays et les produits spontanés de la terre seront laissés à la libre disposition des hommes et des animaux. La promesse est donnée que la récolte de la sixième année produira l’équivalent de trois récoltes et subviendra ainsi aux besoins du peuple pendant trois ans : la sixième, la septième et la huitième.

L’année du Jubilé : Sept cycles sabbatiques aboutissent à la cinquantième année : l’année du Jubilé. Cette année là, on ne travaille pas non plus la terre et ceux d’entre le peuple qui se seraient vendus comme esclaves sont libérés. Encore plus surprenant, toutes les propriétés foncières ancestrales reviennent à leur propriétaire d’origine.

La paracha de Behar contient d’autres commandements relatifs à la propriété foncière et les interdits concernant l’escroquerie et l’usure.

D. promet aux enfants d’Israël que, s’ils veillent au respect de Ses Commandements, ils connaîtront la prospérité matérielle et demeureront en sécurité dans leur pays. Mais, en cas de non respect de ces règles et d’abandon de l’alliance avec Lui, D. promet l’exil, la persécution et d’autres plaies.

++ Pour toutes questions, n’hésitez pas à me contacter : maconversionaujudaisme@gmail.com

Chabbat chalom !

Ce vendredi c’est …chabbat Behar !

Du vendredi à 21h22 au samedi à 22h44 

La paracha Behar (Vayikra / Lévitique) comporte les mitsvot 326 à 349 qui concernent l’année de chemita :  de mise au repos de la terre tous les 7 ans. Il s’agit d’une année chabbatique pour la terre pendant laquelle il est interdit de planter, cultiver ou récolter les fruits du sol.

++ Pour toutes questions, n’hésitez pas à me contacter : maconversionaujudaisme@gmail.com

Chabbat chalom !

Ce vendredi c’est …chabbat Metsora Hagadol !

Du vendredi à 19h33 au samedi à 21h35

Chabbat Hagadol, le « grand Chabbat », est le Chabbat qui précède la fête de Pessah’. L’origine de cette appellation n’est pas claire et ne se trouve ni dans la Torah, ni dans la littérature Talmudique. Toutefois, certains pensent que la raison de ce nom réside dans le grand miracle que Dieu accomplit avant que le peuple ne soit enfin libéré d’Egypte.

La paracha Metsora (Lévitique / Vayikra) décrit le processus de purification des personnes atteintes de lèpre, au sens spirituel du terme. Etre atteint de cette maladie c’est être frappé d’impureté spirituelle, c’est le fait d’être inapte au spirituel pendant un temps.

Le processus de purification est effectué par le Cohen gadol et nécessite deux oiseaux, de l’eau vive dans un vase d’argile, du bois de cèdre, un fil écarlate et un bouquet d’hysope (une plante aromatique). La lèpre spirituelle peut aussi avoir contaminé la maison du malade. Dans ce cas, au terme d’un processus précis d’observation qui peut durer jusqu’à dix-neuf jours, le Cohen gadol détermine si la maison peut être purifiée ou si elle doit être démolie.

Selon certains sages, la lèpre spirituelle fait référence à l’égoïsme et à la médisance. En effet, l’égoïsme peut nous pousser à fermer nos maisons, à conserver pour nous les biens que nous possédons, à rejeter les autres. L’homme se renferme ainsi sur lui-même et se coupe du monde spirituel. Le processus de purification permettrait alors de vaincre cette spirale négative.

++ Pour toutes questions, n’hésitez pas à me contacter : maconversionaujudaisme@gmail.com

Chabbat chalom !

Ce vendredi c’est …chabbat Pekoude !

Du vendredi à 18h32 au samedi à 19h39 

Dans la paracha Pekoude (Exode / Chemot), nous apprenons que le Tabernacle est enfin édifié. Grâce à la générosité de tout le peuple, les matériaux offerts ont excédé largement les besoins et Moïse s’est même trouvé dans l’obligation de demander aux enfants d’Israël de cesser leurs offrandes.

Au moment où s’achèvent les travaux, Moïse procède au compte minutieux de l’or, l’argent, le cuivre, les étoffes précieuses …utilisés pour le Tabernacle ainsi que pour les ustensiles et les ornements sacrés.

En prenant cette initiative, Moïse tient à instaurer un esprit de transparence et d’honnêteté dans l’administration des dons publics. Il tient à ce que chacun sache comment les matériaux précieux ont été utilisés et que personne ne puisse avoir le moindre soupçon à son égard. Aussi n’a-t-il d’ailleurs pas fait les comptes lui-même mais il a chargé Itamar, le fils d’Aaron, d’en effectuer le contrôle et d’en publier les résultats.

++ Pour toutes questions, n’hésitez pas à me contacter : maconversionaujudaisme@gmail.com

 Chabbat chalom !

Ce vendredi c’est …chabbat Vayakhel !

Du vendredi à 18h21 au samedi à 19h28 

La paracha Vayakhel (Exode / Chemot) renouvelle le commandement d’observer le Chabbat et contient le commandement d’édifier et d’orner le Michkan, le Temple portatif des hébreux dans le désert. Le mot « vayakhel » signifie « assemblée » et « communauté ».

Observer le Chabbat, un commandement renouvelé : Moïse rassembla toute la communauté des enfants d’Israël et leur dit « Voici les paroles que L’Éternel a ordonné d’observer. Durant six jours, on pourra travailler, mais le septième sera sacré pour vous, un repos absolu en l’honneur de L’Éternel ; quiconque y exécutera un travail sera mis à mort. Vous n’allumerez de feu dans aucune de vos demeures le jour du Chabbat ». Observer le Chabbat est donc une obligation pour le peuple juif, il ne peut en aucun cas y déroger. Cependant, ceci n’est pas le point central de la paracha dont le commandement principal est d’édifier et d’orner le Temple par des offrandes.

L’édification et l’ornement du Temple par des offrandes : Moïse s’adressa à toute la communauté d’Israël en disant « Prenez de chez vous un prélèvement pour L’Éternel ; toute personne au cœur généreux l’apportera, en offrande : de l’or, de l’argent, du cuivre ; des étoffes d’azur, de pourpre et d’écarlate ; du lin, du poil de chèvre ». Le peuple vint et donna en abondance les matériaux nécessaires à l’édification et à l’ornement du Temple. Les dons furent si nombreux que Moïse du y mettre un terme. Puis, les hommes et les femmes se mirent au travail pour fabriquer le Temple, confectionner les vêtements sacrés et orner au mieux le sanctuaire, maison de D. parmi les hébreux.

++ Pour toutes questions, n’hésitez pas à me contacter : maconversionaujudaisme@gmail.com

 Chabbat chalom !